Voilà plus d’un an, Paolo Radoni nous quittait.
Brutalement.

Paolo était guitariste mais aussi un superbe compositeur.
On s’en rend encore mieux compte à l’écoute de ce très bel album qui lui rend hommage: «Let Me Hear A Simple Song».

Radoni’s Tribe !
La belle idée.
paolo002

Cette tribu, dont les membres ont bien connu Paolo, s’est formée simplement, facilement, naturellement. Comme l’aurait aimé Paolo.

C’est Brigitte, son épouse, qui eut l’idée avec Paolo Loveri de réunir Gino Lattuca, Ben Sluijs, Charles Loos, Bart De Nolf, Alex Furnelle et Bruno Castellucci pour revisiter quelques unes des plus belles compositions du guitariste.
Dans cette tribu, on y retrouve aussi Chrystel Wautier, Christine Schaller, Frank Wuyts, Denis Van Hecke, Fanny Wuyts, Peter Hertmans et Philip Catherine… Excusez du peu…

La belle idée, c’est aussi d’avoir demandé à Michel Herr d’en faire les arrangements.
Le résultat est en tout point merveilleux et les mélodies en sont magnifiées.
Quel superbe travail.

Su ce disque, il y a beaucoup de ballades – mais quelles ballades ! – et peu de morceaux rapides («Touch Of Silver» et «My Li’l Angel»). Pourtant, l’album est très varié, car les thèmes et les mélodies sont riches.

Au Sounds, ce vendredi 3 avril, la troupe au grand complet présentait officiellement la sortie du disque.

Il y avait beaucoup de monde, bien sûr, et l’ambiance était chaude et amicale.
Pas trop de nostalgie mais plutôt une envie de faire la fête à Paolo. Sobrement.
paolo001

Plutôt que de vous faire le concert dans le détail, je préfère vous conseiller de vous procurer cet album au plus vite.
C’est un petit bijou, je vous dis.

Mes coups de cœur ?
«Let Me Hear A Simple Song» bien sûr, pour les superbes arrangements, pour la voix de Chrystel, pour les interventions de Gino.
Comment ne pourrais-je pas avoir la gorge serrée à l’écoute de ce morceau? Pas qu’il soit triste, au contraire, mais parce que je me souviens l’avoir entendu chanté par Chrystel pour la toute première fois au Sounds en compagnie de…Paolo lui-même.

«Levante», pour son aspect modal, pour cette mélodie mystérieuse et sensuelle. Pour le sax de Ben Sluijs (extraordinaire tout au long de l’album!).

«Chove sol» pour le duo de guitares ente Philip Catherine et Paolo Loveri.

«Cupid’s Wings» pour Charles Loos…

«Trapèze» pour cette ritournelle entre Loveri et Loos qui vous fait siffloter le reste de la journée.

«Milano Per Caso», pour son petit côté «Nino Rota», avec des arrangements décalés de Frank Wuyts…

Et puis, «Ballad For One» pour Peter Hertmans… et le jeu de Castellucci aux balais…

Et puis «Vento»…spectral.

Oh… et puis, tous les autres morceaux aussi…

A+

article source sur jazzques.skynetblogs.be

Tagués avec : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Malheureusement l’enregistreur s’est arrêté à la fin du second morceau que chantait Christine Schaller pendant la 2ème partie, mais voilà … pour ceux qui étaient là et pour les autres, une grande partie de cette soirée


paolopt

Photos de Vincent Portzenheim

Tagués avec : , , , , , , ,

RADONI TRIBUTE
LET ME HEAR A SIMPLE SONG

Projet de disque et proposition de concerts

3 démos à écouter tout en bas de cet article

Description du projet artistique

Le 21 décembre 2007, un des plus talentueux guitariste de la scène belge, Paolo Radoni, quittait la scène, à la plus grande consternation de tous ceux qui, au fil de sa carrière, avaient été conquis par ses qualités de musicien, de maitre de musique et de compositeur.

Presque immédiatement, quelques uns des meilleurs jazzman Belges ont constitué le groupe « Radoni Tribe » en vue de perpétuer l’interprétation du répertoire riche de mélodies ciselées en finesse qu’a laissé Paolo Radoni.

Dorénavant, cette œuvre inestimable, légère, délicate et  sensible fait partie  du patrimoine culturel et musical belge.

Présentation du groupe « RADONI TRIBUTE »

Arrangements / direction artistique

Michel Herr / arrangements, direction musicale, production

Artistes / Membres du groupe

Paolo Loveri coordination, guitare
Bruno Castellucci batterie
Gino Lattuca trompette
Charles Loos piano, arrangement
Ben Sluijs saxophone et flute traversière
Bart de Nolf contrebasse
Ou Alex Furnelle contrebasse

Invités exceptionnels pour le disque

Philip Catherine guitare
Peter Hertmans guitare
Frank Wuyts piano, arrangement
Chrystel Wautier voix
Christine Schaller voix, piano, arrangement

Le projet consiste à mettre en valeur ses qualités inégalées de compositeur.

Des morceaux originaux de cet artiste seront présentés à la relecture en proposant des sonorités et des couleurs différentes, par des arrangements remaniés notamment par M. HERR comme directeur artistique, afin que, la précision et la finesse de son œuvre soit remis en perspective.

Outre ce répertoire personnel, le groupe souhaite également réenregistrer un morceau fétiche de Paolo : « Storie Vere », provenant de la bande originale du film « Matrimonio all’ italiana » (Mariage à l’italienne), composé par Armando Trovailloli, qui avait fait l’objet d’un arrangement tout à fait original écrit par Paolo Radoni.

« Let me hear a simple song », titre d’un morceau écrit par Paolo,  résume bien sa pensée suivant laquelle un « bon » morceau peut aussi être celui qui semble tellement « simple » que sa mélodie plane encore dans l’air longtemps après qu’on en ait joué le dernier accord… Le répertoire choisi témoigne de cette volonté de proposer des mélodies et des arrangements qui cachent subtilement leur sophistication derrière une apparente simplicité du thème.
Le jazz se nourrissant de rencontres et d’improvisations, la meilleure façon de perpétuer un répertoire est évidemment de le jouer en public. Nous sommes de ce fait extrêmement désireux de vous proposer ce groupe pour des concerts en Belgique, en France et en Italie.
Nous avons besoin, donc, de votre aide pour continuer cette œuvre et soutenir cet élan autour de ce musicien et du groupe d’amis et collègues qui s’est constitué pour mettre en valeur son talent musical.
En quoi et comment voyez-vous votre collaboration ?

Biographie de PAOLO RADONI
Guitare – Composition – Enseignement – Arrangement

Paolo Radoni est né en Italie mais s’installe très jeune, avec ses parents, en Belgique.
Jeune musicien, il fait d’abord ses armes dans l’univers du rock, du blues, et de musiques expérimentales : il joue dans « Here and Now »,  « Kleptomania » et « Arkham ».

Vers 1975, Paolo opère un virage définitif vers le jazz, la musique qu’il placera au centre de son activité. Il joue entre autres avec le percussionniste Chris Joris et le bassiste sud-africain Johnny Dyani.

Instrumentiste et compositeur d’une grande sensibilité, il a signé plusieurs albums en tant que leader : « Funny Ways », « Hotel Love », « Vento », « A day or two », « Storie vere », « Coast to Coast ».

Il a tourné en Europe, au Canada, au Japon, en Afrique et joué avec des solistes de renom, tels que Lee Konitz, Joe Lee Wilson, Johnny Dyani, Joe Lovano, Rachel Gould, Perry Robinson, Riccardo Del Fra, Francis Varis, Paolo Fresu, etc….

Il a été impliqué dans de nombreux ensembles, comme l’Hommage à René Thomas, Paul Dubois Sweet Substitutes, Yvonne Walter, Anca Parghel, Act Big Band et quasiment tous les noms qui comptent sur la scène du jazz en Belgique : Charles Loos, Bruno Castellucci, Ben Sluijs, Ron Van Rossum, Michel Herr, Jean-Louis Rassinfosse, Steve Houben, Bert Joris, Phil Abraham, Félix Simtaine, un trio avec Paolo Loveri et Victor Da Costa, Richard Rousselet etc…

Il a aussi écrit des arrangements pour divers orchestres, comme Tentamarre, ou l’Hommage à René Thomas, Castellucci’s Stringtet, les Sweet Substitutes, le Brussels little big band, et aussi son projet sur la musique de Kurt Weil en 2000 (nouvelle illustration de son éclectisme), etc…et ses compositions ont été reprises par divers jazzmen.

En 2007, sur l’album « Between us », de la chanteuse Chrystel Wautier, sa composition « Let me hear a simple song » a tout d’une profession de foi pour la mélodie, l’harmonie et la musique qui parle au coeur.
Il a aussi écrit pour le théâtre.
Ceci est la preuve de son ouverture à d’autres disciplines et d’autres musiques, comme l’atteste sa collaboration avec Majid Bekkas pour son album « African Gnaoua blues ».

Avec une écriture dont le raffinement rend possible une interprétation subtile basée sur l’interaction constante des musiciens et loin des effets faciles, Paolo Radoni s’emploie à créer une musique intime, impressionniste et dont la sérénité fait le charme.
À travers des petites pièces, tableaux intimistes, il a pu développer une approche globale et particulière de la guitare, grâce à une démarche teintée de classicisme et de rigueur, subordonnée à un profond feeling du blues primordial.

C’était un gentleman et un artiste de grande classe.
Il a quitté ce monde le 21 décembre 2007 en écoutant « Luiza », la chanson de Jobim qu’il considérait comme un chef d’oeuvre de la musique…

Label: Mogno Music asbl
Enregistrement : « Euro Gospel Studio » Gson : Ruben WAUTIER

Ci-dessous 3 démos
Let me hear a simple song


Matrimonio all’ italiana

My little angel

Tagués avec : , , , , , ,

21 décembre la lumière

Un tout grand Merci.

à tous ceux qui nous ont soutenus lors de cette traversée si cruelle,
dans la bourrasque de la vie, pour ce voyage “Somewhere Over the Rainbown”

Merci les amies de toujours et de maintenant
Merci les amis de Paolo et les nôtres à présent
Merci à la famille si proche en ce moment
Merci aux sœurs et frères de coeur
Merci les collègues fidèles et attentionnés
Merci les compagnons de routes sur des chemins étrangers
Merci les vieux potes partisans dévoués aux rires et aux pleurs
Merci
Mille fois merci

Grâce à vous, la mémoire de notre ami, mari, père, fils, vieux frère, collègue, compagnon musicien,
Professeur, enseignant, arrangeur, compositeur, mais aussi coach et “psy” à ses heures pleines,
Cordon bleu toscan, deviseur d’avenir, historien d’art léger, conférencier de table et d’ailleurs,
Philosophe socratique de concert, œnologue du vendredi, samedi et dimanche…
**********

Restera vivante

Orphée s’en est allé au delà de l’Achéron,
et, désormais, seuls Déméter et Hadès ont la joie de l’entendre jouer ses ballades mélodieuses
Arrêtées, aux portes des enfers,
Psyché et Euridice pleurent

[audio:http://paoloradoni.be/audio/02-P%E9n%E9lope.mp3] (Brassens/Philippe Michaud + Paolo)

Qui dirigera les chants enroués des bacchantes folles de Blues à l’âme ?
La belle guitare blanche et la Gibson “Sunburst”, maîtresses si fidèles et sensibles,
désormais silencieuses, se sont tues,
Quelles mains aux doigts agiles
pinceront encore leurs cordes fragiles ?

Encore Merci les amies et les amis

Alexandre Furnelle
Brigitte et Leïla Radoni

Tagués avec : , ,