L’hommage de Bob De Marco

Mon cher Paolo,

Il y a à peine trois mois, nous étions tous deux dans ma cuisine à préparer
de bons plats pour régaler les quelques amis que j’avais invité pour fêter
mon anniversaire. Tu étais le chef coq et moi ton marmiton. L’ambiance était
à la plaisanterie et ton osso buco fût une merveille gastronomique!

Et voilà qu’aujourd’hui, en si peu de temps, tu es passé au verso de
l’existence me laissant incrédule et anéanti.
Je parle de verso parce que nous figurons tous dans le grand livre de
l’humanité et nous en sommes les auteurs et les acteurs à la fois sous la
supervision du hasard, lequel, quelquefois, mouille son doigt et tourne une
page, abandonnant sans distinction l’un ou l’autre d’entre nous.
Toi, tu as écrit tes pages comme tu as voulu ta vie, non seulement pour la
musique mais aussi pour les êtres qui ont eu la chance de te croiser.

J’ai eu cette chance d’être ton ami mais je ne suis pas le seul. Aussi, je
crois me faire l’interprète de tous ceux qui sont ici pour te saluer une
dernière fois en te disant toute notre admiration pour le musicien que tu
étais, pour tes compositions finement ciselées, pour tes phrasés d’une rare
élégance qui faisaient de toi un poète dans ce langage musical que tu savais
si bien transmettre.

Aussi nous manqueront ta générosité, ton intelligence tellement humaine, ton
soutient moral lorsqu’un ami était en peine, ainsi que ton sens de l’humour
et le simple plaisir qu’on avait d’être en ta compagnie.

Je n’ai, hélas, pas de méthode pour apaiser notre tristesse ni de mots pour
consoler tous ceux qui t’aimaient et, particulièrement, ta Maman, ton Papa,
ta femme Brigitte et tes filles Naïma et Leïla. Je ne peux que leur
souhaiter de trouver le courage de supporter ton absence et, pour cela,
compter sur notre amitié inconditionnelle.

Pour accompagner ton voyage, j’ai écris un tout petit poème lequel, je
l’espère, trouvera ton indulgence et, au mieux, te fera plaisir :

Te voilà navigant le silence
Et ton sillage de notes bleues
Arrose encore d’inflorescences
Ton jazz de douceur et de feu

Merci, mon cher Paolo, pour l’être humain que tu as été pour nous et pour la
musique. Tu entres à présent dans notre paradis, ce paradis qui consiste à
laisser dans la mémoire des vivants le meilleur souvenir qui soit!

Très sincèrement,
ton ami pour toujours

Bob De Marco

Publié dans Hommages Tagués avec : , ,
Un commentaire sur “L’hommage de Bob De Marco
  1. patsy dit :

    Très touchée par ce merveilleux Hommage à Paolo par Bob De Marco, des plus beaux, des plus justes, des plus vrais, et qui nous réunit tous autour de Paolo, de Brigitte, de Leïla, de Naïma.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CAPTCHA

Taper le texte de l'image pour confirmer le commentaire